La méthode de travail d’ADJAO

23 mai 2016

Notre méthode se base sur plusieurs principes :

– Adjao agit sans discrimination d’âge, d’origine, de classe sociale, de sexe, de religion, d’ethnie ou de niveau d’instruction.

– Les actions sont menées dans les villes comme dans les villages et pour toutes et tous : enfants, adolescents, filles, garçons, citadins, villageois, scolarisés ou non, alphabétisés, analphabètes, … ;

– Les actions sont diversifiées, pour balayer le plus largement possible le champ de l’éducation ;

– Adjao refuse le concept « d’assistance de courte durée et ponctuelle » et privilégie des cycles complets d’éducation, plutôt que des animations isolées.

– Notre orientation d’action consiste d’une part, à appuyer ce qui existe déjà en matière d’éducation et, d’autre part, à créer ce qui manque ou ne se fait pas assez.

– Annuellement, en fonction du budget disponible, un plan d’action annuel est arrêté. Il reprend les grands objectifs de l’année, les résultats attendus et les activités concrètes à réaliser.

– Les objectifs, activités, résultats attendus et méthodes de travail du programme annuel sont arrêtés conjointement par les deux partenaires, sur proposition du partenaire burkinabé. Les programmes sont cofinancés ensemble (5% par le Burkina et 95% par la Belgique), et l’exécution concrète des projets au Burkina est confiée à une équipe 100% burkinabé (des professionnels rémunérés et des bénévoles ou prestataires de services ponctuels).

– Le programme annuel met en place des « petits projets », peu coûteux, facilement gérables par les bénéficiaires locaux et ayant un impact direct sur ces derniers (développement direct et participatif). Les fonds récoltés en Belgique arrivent directement sur le compte bancaire du partenaire et les frais de fonctionnement du programme sont réduits au maximum, afin d’affecter la majeure partie du budget aux projets concrets et aux bénéficiaires locaux.

– Les activités concrètes du programme annuel se font en ville à Koudougou mais aussi dans des structures existantes (écoles ou autres) et dans des villages. Les activités ont lieu toute l’année.